Soutien du gouvernement à la filière hévéa Les planteurs demandent 62 milliards F, l’Etat en promet 25

Les planteurs d’hévéa broient du noir. Ils grognent face à la lenteur de l’appui promis à leur corporation par l’Etat.

Le monde agricole vit une crise sans précédent, à la suite du déclenchement de la pandémie du Coronavirus. La filière hévéa n’est pas en reste. Selon un responsable de la filière qui a requis l’anonymat, les producteurs ont demandé 62,5 milliards F CFA au gouvernement en termes d’aide à ce secteur. « Ce montant représente environ la vente des fonds de tasse des producteurs sur une période de trois mois, au cours desquels, ils n’ont pas pu écouler leur produit », indique-t-il. Cependant, fait-il savoir, l’Etat a promis d’apporter 24,98 milliards F CFA comme soutien aux planteurs. « Sur trois mois, c’est seulement un mois qui nous a été promis. Pourtant, dans le cadre du plan économique, social et humanitaire, le gouvernement avait annoncé un soutien de 250 milliards F CFA aux filières agricoles », déclare-t-il en colère. Pis, affirme ce cadre, depuis plus de deux mois, l’aide est attendue. « L’appui de l’Etat à la suite de pandémie du Coronavirus, est en principe une aide urgente. Mais depuis l’attente est longue. On ne sait pas quand les aides vont arriver », se lamente un producteur de Sikensi, joint, hier au téléphone. A l’en croire, la grogne monte dans les différentes zones productrices face aux difficultés des producteurs de caoutchouc naturel.

Rappelons que vendredi, pour la première fois, des producteurs ont marché. A Odienné, plusieurs planteurs de noix de cajou ont tenu à exprimer leur ras-le-bol face à la mévente et à la baisse récurrente du prix bord champ d’anacarde. Un vrai camouflet pour le gouvernement. En effet, à la baisse récurrente des prix bord champ des principales matières premières agricoles est venu s’ajouter le Coronavirus qui contribue à appauvrir davantage les acteurs du secteur agricole.

Il y a donc urgence à agir. La Côte d’Ivoire est le premier producteur africain de caoutchouc naturel et le premier exportateur au plan mondial avec une production annuelle estimée à près de 100 mille tonnes.

Ahua K.

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password