Pétrole L’Opep et ses alliés conviennent d’un prolongement des réductions de la production jusqu’à fin juillet

L’organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, la Russie comprise, ont décidé de prolonger la durée d’application de la réduction de production en cours depuis deux mois, jusqu’à la fin du mois de juillet prochain. L’accord initial qui avait permis aux prix du brut de doubler au cours des deux derniers mois avec une réduction de 10 % (9,7 millions de barils) du sur-approvisionnement du marché mondial, sera donc renforcé.

Non seulement l’accord sera prolongé, mais le cartel a demandé au Nigéria et à L’Irak qui ont produit plus que les quotas de réduction exigés, de réduire davantage leur production de juillet à septembre. Les nouveaux quotas ne sont pas encore connus et les réductions volontaires de 1,18 million de barils par jour promises par l’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis et le Koweït n’ont également jusque-là pas été évoquées.

Ces réductions devraient être allégées à 7,7 millions de barils par jour de juillet à décembre.

Dans l’ensemble, cette annonce va probablement ravir les investisseurs, ce qui devrait aboutir à un nouveau bond du pétrole dès lundi, sur les marchés. « On peut s’attendre à ce que les prix soient forts à partir de lundi en maintenant leur niveau de plus de 40 dollars », a déclaré Bjornar Tonhaugen, analyste chez Rystad Energy. Le brut de référence Brent LCOc1 a atteint vendredi son plus haut niveau depuis trois mois, à plus de 42 dollars le baril, après avoir plongé sous les 20 dollars en avril. Les prix restent cependant inférieurs d’un tiers à ceux de la fin 2019.

Source OPEP

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password