Manifestations contre la 3e candidature de Ouattara: De mauvais signes avant le verdict du Conseil constitutionnel

Que se passera-t-il dans le pays si le Constitutionnel venait à rejeter les candidatures de grandes figures de la politique ivoirienne en lice pour la présidence de la République? Cette question traverse certainement les esprits au vu du regain de tension constaté ce jour dans le pays à la veille de l’annonce du verdict des juges qui statuent depuis quelques jours sur les dossiers des 45 postulants.

En effet, ce lundi 14 septembre 2020, des manifestations ont éclaté à Yopougon et dans la ville de Bangolo à l’ouest du pays. A Yopougon, non loin du Palais de Justice,des manifestants ont mis le feu à un autobus de la Sotra. Un autre bus a été caillassé dans la même zone. Des véhicules de transport en commun appartenant à des particuliers ont été aussi saccagés. Des rues ont été barricadées avec des pneus en flamme par endroits. Une fourgonnette des sapeurs pompiers militaires, qui venait tenter d’éteindre l’incendie de l’autobus a été pris au piège de la manifestation. Les pare-brise ont été brisés et les secouristes ont pris la fuite devant la furia des marcheurs. Les dégâts ont amené la direction de la Sotra à suspendre momentanément la desserte de la commune de Yopougon.

A Bangolo,des jeunes ont également obstrué la voie principale. Ce qui a interrompu le trafic sur l’axe Man Bangolo. Le siège de la Commission électorale indépendante (CEI) de Bangolo, a été mis à sac.

A Abidjan comme à l’intérieur du pays,les manifestants protestent contre la candidature du Président Alassane Ouattara à un troisième mandat. Des troubles sont également signalés du côté de Songon (route de Dabou) et à d’Abengourou où des camions auraient été brûlés.

La décision du Constitutionnel est attendue demain ou mercredi dans un contexte de polémique autour de la légalité du projet de troisième mandat du président sortant et de la radiation sur les listes électorales, de deux candidats significatifs, Guillaume Soro et Laurent Gbagbo.

Des bus de transports saccagés d’autres ont été cassé et brulé. Alors la sotra a annoncé la suspension des trajets allants à yopougon pour vandalisme., les manifestants ont piégé les sapeurs-pompiers en faisant faux appel afin de cassé les transports.

Pensant qu’il y avait des blessés les sapeurs-pompiers se précipitent pour venir en aide au citoyen tel sont leurs devoirs les manifestants se déchaînent sur le camion Gspm en cassant des vitres et même fait reculer les pompiers… Vu ce desagremment , certaines personnes se demandent si la population de yopougon pourra demander de l’aide au Gspm en cas d’accident.

Pendant ce temps, la ville de bangolo se fait barrer la voie nationale par des individus se réclamant de l’opposition. Des mesures seront prises afin qu’ils aient du calme auprès des manifestants.

Rachelle ednard

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password