Double explosion à Beyrouth : le gouvernement libanais décrète l’état d’urgence pour deux semaines

Mardi 4 Aout 2020 le Liban a connu un après-midi catastrophique dans la ville de Beyrouth avec des morts et plusieurs blessés.

Dans la matinée du 4 août, tout se déroulait comme les autres jours. Dans la ville, chacun était dans ses occupations habituelles tout ignorant ce drame qui se préparait.

Cependant , dans les environs de 15h, le port de Beyrouth a reçu une grande explosion qui a causé plus de 70 morts et 4000 blessés avec des infrastructures détruites.

Un navire de l’Onu touché, des marins blessés, des habitations endommagées.

La France envoie des secours, l’Iran et l’Israël portent également assistance aux peuples libanais pour ce drame.

Mais les raisons de l’explosion sont encore inconnu. Es ce un acte terroriste ou juste une panne, nous y reviendrons.

Le Président libanais, Michel Aoun, a déclaré trois jours de deuil et annoncé un fonds d’urgence de 66 millions de dollars, dans une nation dévastée par la crise économique et de graves divisions politiques.  

Dans ce scénario complexe, la communauté internationale et les citoyens du pays lui-même ont commencé à se demander ce qui se cache derrière cet événement atroce.  Quelques minutes après cette explosion, l’information a commencé à circuler sur Internet et les réseaux sociaux à la vitesse de la lumière.  Cependant, les faits sont encore flous et bien qu’une enquête soit en cours, les causes de cette explosion ne sont pas connues à l’heure actuelle.  

Le président de la nation libanaise a révélé qu’il y avait une cargaison de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium, un produit chimique industriel courant utilisé principalement comme engrais (en raison de sa forte teneur en azote) ou pour la fabrication de bombes, qui avait été stocké pendant plus de six ans dans le port de la capitale sans mesures de sécurité. « C’est inacceptable », a-t-il souligné. Le chef de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim, et d’autres membres de l’exécutif ont soutenu cette ligne d’enquête, bien qu’ils ne comprennent pas ce qui a provoqué l’incendie du matériel.  Plusieurs heures après cette explosion, le feu a commencé à se propager dans le quartier du port, rendant le ciel orange dans une ville dont la bande sonore était jouée par les sirènes des ambulances.

Rachelle ednard

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password