CPI: Trump dénonce un système de corruption et sanctionne Bensouda

Fatou Bensouda figure désormais sur la liste noire des États-Unis. L’administration de Donald Trump a mis aujourd’hui sa menace à exécution en imposant des sanctions économiques inédites à la procureure de la Cour pénale internationale.

« Tout individu ou entité qui continuera à assister matériellement « la procureure » s’expose également à des sanctions» , a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo lors d’une conférence de presse.

Décrivant la CPI comme une institution « Corrompue », M. Pompeo a déclaré que les États-Unis n’ont jamais ratifié le Statut de Rome qui a créé la Cour et « ne toléreront pas ses tentatives illégitimes de soumettre les Américains à sa juridiction ».

Fatou Bensouda s’est retrouvée dans le viseur de l’administration Trump pour avoir voulu ouvrir une enquête sur des crimes américains en Afghanistan. L’enquête souhaitée par la procureure Bensouda vise entre autres des exactions qui auraient été commises par des soldats américains dans ce pays où les États-Unis mènent depuis 2001 la plus longue guerre de leur histoire. Des allégations de tortures ont également été formulées à l’encontre de la CIA.

Outre la procureur, Phakiso Mochochoko, directeur de la division de la compétence, de la complémentarité et de la coopération de la juridiction qui siège à La Haye, aux Pays-Bas est également touché par les sanctions américaines.

K. Karim

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password