Bedié à la tête du Conseil national de transition

Faisant suite à sa déclaration du 1 novembre dernier, rejetant l’élection du 31 octobre et l’annonce de la mise en place d’un Conseil national de transition, l’opposition ivoirienne, par la voix de son porte-parole, Pascal Affi N’Guessan a annoncé la création dudit Conseil ce lundi 2 novembre au cours d’un point-presse à la résidence d’Henri Konan Bédié sis à Cocody.
«  Vu la vacance du pouvoir exécutif avec la fin du mandat présidentiel de Monsieur Alassane Ouattara et la non tenue d’élection crédible, considérant que le maintien au pouvoir de Monsieur Alassane Ouattara en qualité de chef de l’Etat est susceptible d’entraîner la guerre civile, les partis et groupements d’opposition annoncent la création du conseil national de transition président par Henri Konan Bédié  », a déclaré le porte-parole de l’opposition.

Dirigé par Henri Konan Bédié, président du Pdci, le Conseil national de transition a pour mission, entre autres, la préparation d’un cadre pour l’organisation d’élection libre, transparente et inclusive, la mise en place d’un gouvernement de transition et la convocation des assises nationales pour la réconciliation en vue du retour définitif à la paix .

Selon Affi N’Guessan, «  la CEI n’a réussi à faire voter que 8% de l’électorat malgré les bourrages des urnes, l’agression et les assassinats perpétrés sur les partisans de l’opposition ».
Pour lui, cela dénote que « plus de 90% des électeurs ont rejeté la candidature illégale et anticonstitutionnelle de Ouattara ».

Lamine Coulibaly

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password