BAD : Pas d’enquête,une “revue indépendante” du dossier des lanceurs d’alerte

Au terme de sa réunion tenue à Abidjan, le 4 juin 2020, le bureau du conseil des gouverneurs de la Banque Africaine de Développement (BAD) a enfin tranché sur la suite à donner aux dénonciations des lanceurs d’alerte contre le président Akinwumi Adesina. Il s’agira d’une “revue indépendante” du rapport du comité d’éthique et non, formellement, d’une “enquête indépendante” comme exigée par l’administration américaine et 12 pays membres non régionaux.

Selon le communiqué émis à l’issue de la réunion, “la revue indépendante sera conduite par une personne “neutre, intègre, de haut calibre, ayant une expérience incontestable et une réputation internationale avérée”. Là aussi, on est loin des exigences américaines d’un cabinet d’audit choisi selon les standards internationaux. Le bureau fixe le délai de la mission de deux à quatre semaines afin d’être dans les délais pour les assemblées générales électives prévues du 25 au 27 août 2020.

Par la suite, une fois ce dossier clôturé, la BAD entend revoir le régime des lanceurs d’alertes. Le communiqué du bureau des gouverneurs est explicite: “au cours d’une période de 3 à 6 mois, et à la suite de la revue indépendante du rapport du comité d’éthique, un examen complet de la mise en oeuvre de la politique de dénonciation d’abus et de traitement de griefs de la banque devra être effectué, en vue e garantir que la politique est correctement appliquée, et de la réviser, le cas échéant, pour éviter à l’avenir des situations de cette nature”. Va-t-on conforter le régime de lanceurs d’alerte ou le vider de sa subsistance ? trop tôt pour se hasarder à une conclusion.

source fanancial Afrik

Statuant sur la question, l’organe présidé par Nialé Kaba, par ailleurs ministre ivoirien du Plan et du Développement, convient d’autoriser “une revue indépendante du rapport du comité d’éthique des conseils d’administration concernant les allégations examinées par le Comité d’éthique et les éléments fournis par le président de la Banque Africaine de Développement dans l’intérêt d’une procédure en bonne et due forme“.

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password