Affi N’Guessan persiste : « Ouattara va partir »

En conférence de presse ce lundi au siège du PDCI, à cocody, Pascal Affi N’Guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI) et porte-parole du boycott actif a invité les «  ivoiriens à intensifier les mouvements » en vue de contraindre le chef de l’Etat à « capituler ». «  11 jours après la phase active de la désobéissance civile, nous pouvons affirmer que le peuple s’est approprié le combat qui est en phase d’être gagné. » a-t-il déclaré.
Pour preuve, le porte-parole du boycott actif prend l’annonce faite par le chef de l’Etat de la réduction du nombre de bureaux de vote de 22 000 à 10 000.
Affi N’Guessan a également rassuré les l’opposition quant à l’issue de la lutte engagée. « Alassane Ouattara va finir son dernier mandat et partir. Il va partir car nous n’allons pas le laisser détruire notre pays » laisse t-il entendre.
Cette conférence de presse a également été l’occasion pour l’opposition de faire le bilan de la désobéissance civile. Selon le conférencier, depuis le déclenchement des manifestations il y a « 70 morts dont 16 à Dabou, 167 blessés , 211 arrestations avec de nombreux biens détruits. Tout cela par les miliciens et microbes du régime ». Pour lui, tout ceci participe à la stratégie de la terre brûlée adoptée par le pouvoir pour étouffer la contestation en créant la peur dans la population.
Pour finir l’opposition a lancé un appel aux observateurs qui s’apprêtent à venir «  donner leur caution à cette mascarade électorale » les invitant à rester chez eux et à ne pas cautionner la « forfaiture ».

Lamine Coulibaly

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password