Accusé de vouloir s’attaquer aux mosquées : Soro réagit et rassure

MESSAGE DE GENERATIONS ET PEUPLES SOLIDAIRES (GPS) 

AUX PARENTS DU NORD ET A LA COMMUNAUTE MUSULMANE DE COTE D’IVOIRE

—————————–

Chers parents du Nord

Chers frères et sœurs musulmans

Notre pays traverse en ce moment un tournant décisif de son histoire. En effet, cette année est organisée une élection présidentielle pour désigner le successeur du Président sortant Alassane OUATTARA qui, après deux mandats consécutifs, n’est plus autorisé à en briguer un troisième selon les termes explicites de notre Constitution. Cette élection intervient surtout 30 ans après le retour du multipartisme qui a mis fin aux présidences à vie et au culte des hommes providentiels. 

Cependant, cet exercice démocratique qui devrait rassembler les Ivoiriens, après la grave crise post-électorale de 2010-2011, s’annonce périlleux et a même déjà coûté la vie à plus de 70 de nos compatriotes et engendré d’importantes destructions de biens. 

La raison de ces drames : le désir forcené de M. Alassane OUATTARA d’effectuer un troisième mandat au mépris de la Constitution et même au prix du sang des Ivoiriens. Pour réaliser son funeste dessein, il a choisi de diviser les populations, de désunir le Nord et de l’opposer au reste de la Côte d’Ivoire dans un repli ethnique et tribal autodestructeur. Mais, l’un des buts poursuivis également par Monsieur Alassane OUATTARA, c’est de susciter le courroux des populations du Nord et de la communauté musulmane contre le Président de Générations et Peuples Solidaires (GPS), Monsieur Guillaume Kigbafori SORO. 

Ainsi, le régime RHDP distille, via ses relais locaux, des messages suggérant que Guillaume Kigbafori SORO, fils du Nord, se serait allié aux hommes politiques du Sud pour arracher le pouvoir à Alassane OUATTARA, un fils du Nord, pour le donner aux hommes du Sud. Ces rumeurs tentent également de persuader les nordistes que leur fils Guillaume Soro, en ligue avec les Présidents Henri Konan BEDIE et Laurent GBAGBO, est impliqué dans un plan de vengeance de ces deux anciens chefs d’États contre les populations du Nord. Pis, encore, les colporteurs de mensonges du RHDP avancent que l’opposition, et principalement des militants de Générations et Peuples Solidaires (GPS), projettent de s’attaquer aux mosquées pour les brûler et que les fidèles musulmans devraient organiser la surveillance de leurs lieux de culte. 

Ce discours nauséabond ne vise qu’un seul objectif : semer le faux pour se positionner comme le rempart des nordistes contre les sudistes, et ce, dans l’optique de s’éterniser au pouvoir. Ce discours pernicieux inocule dans le corps social le venin de la division et fait le lit d’affrontements intercommunautaires.

Au-delà des germes dangereux et attentatoires à l’unité et à la cohésion nationales qu’ils contiennent, ces propos, confirment que M. Alassane OUATTARA n’a pas encore appris à connaître véritablement Guillaume Kigbafori SORO et à saisir l’essence de la culture sénoufo faite de tolérance, de respect de l’autre et d’acceptation de la divergence, dont il est issu, et dont il est imprégné. 

Quel esprit sérieux et rationnel pourrait imaginer Guillaume Kigbafori Soro capable d’agir dans le sens de la désintégration du Nord alors qu’il en est lui-même originaire ?  Comment pourrait-on l’imaginer faire brûler des mosquées de son pays alors qu’il a, de tout temps, aidé à en construire, posé de nombreux actes au profit de la communauté musulmane qu’il admire et respecte profondément ? Une communauté en faveur de laquelle il ne s’est jamais retenu de marquer sa solidarité et son soutien à toutes les occasions, en période de ramadan ou en temps normal, notamment, en finançant chaque année le pèlerinage de plusieurs de ses compatriotes à la Mecque, en s’occupant financièrement et matériellement de certains imams, en obtenant des bourses d’études pour des étudiants ivoiriens dans les pays arabes, et en ayant fait plus que ceux qui, aujourd’hui, se font passer pour les plus grands défenseurs de l’Islam et des musulmans ivoiriens. Comment pourrait-il vouloir faire du mal aux musulmans alors que plusieurs de ses collaborateurs sont musulmans sincères et pratiquants assidus ?

Chers parents, 

Chrétien catholique, issu d’une famille qui, comme toutes les familles senoufos, compte en son sein aussi bien des musulmans, des chrétiens que des animistes, Guillaume Kigbafori SORO a toujours baigné dans ce remarquable mélange des religions qui fait la particularité de cette partie de la Côte d’Ivoire.

Cet environnement a nourri sa culture de la tolérance, son ouverture à la diversité et son respect pour tous les cultes, sans exception. Pour lui, la diversité religieuse et la coexistence harmonieuse entre tous les cultes constitue une véritable richesse pour notre pays et l’oblige à avoir le même égard vis-à-vis de chaque Ivoirien quelle que soit sa conviction. 

Les allégations du RHDP contre sa personne n’ont donc pour seul objectif que de tenter de saper son honorabilité auprès de ses parents du Nord, d’essayer de le discréditer aux yeux de la communauté musulmane qui l’a adoptée depuis des décennies. 

Générations et Peuples Solidaires dénonce avec véhémence, ces manipulations religieuse et communautaire qu’a choisi le RHDP, dans l’optique de se refaire un positionnement dans le Nord qu’ils ont depuis perdu, incapables qu’ils ont été, en 10 ans de pouvoir, d’apporter de vraies solutions aux préoccupations des populations. Ce régime en disgrâce auprès des nordistes veut peindre Guillaume Kigbafori SORO sous les traits du fils indigne qui trahit ses frères, alors même que c’est Alassane Ouattara, décidé à engager le Nord dans une confrontation avec le Sud uniquement pour conserver le pouvoir, qui trahit l’âme cordiale et conviviale de notre pays. 

Quel est ce chef d’État qui tente de s’ériger en protecteur des nordistes, alors qu’il est celui-là même qui emprisonne, limoge, exile et fait tuer des fils du Nord ?

Aujourd’hui, en décidant de créer artificiellement des angoisses autour de la question de l’après-Ouattara, le régime RHDP oppose encore la communauté du Nord aux autres communautés comme si le pouvoir allait demeurer éternellement au nord, oubliant que d’autres ethnies sont déjà passées par là. 

Chers parents du Nord

Ayons le courage de dire non à ce discours dangereux car la Côte d’Ivoire ne se limite pas qu’au Nord. 

Pour ce qui le concerne, Guillaume Kigbafori SORO indique qu’autant il ne s’associera jamais à une quelconque initiative qui mettrait à mal la région dont il est originaire, autant il s’opposera farouchement à toute entreprise politique visant à opposer les peuples de Côte d’Ivoires entre eux et les régions, les unes aux autres. 

Le ferment de la lutte politique dans laquelle il est engagé est de mettre un terme à l’injustice et à l’exclusion, sous toutes leurs formes et d’où qu’elles viennent. 

Son idéal est l’instauration de la démocratie vraie et l’égalité entre les Ivoiriens pour qu’ensemble nous bâtissions cette Côte d’Ivoire unie et prospère où chaque ivoirien, quelle que soit son origine ethnique et son appartenance religieuse, se sente en sécurité et en paix quelle que soit l’origine ethnique de celui qui dirige le pays. Jamais Guillaume Kigbafori SORO ne trahira les convictions qui sont les siennes.

​​​​​​​

​​​​​​​​Le Service Communication

​​​​​​​​TOURE Moussa

Fait à Paris, le 28 octobre 2020

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password